7 joueurs connectés.
annuaire gratuit

Valid XHTML 1.0 Transitional

Atlantis Ultima

 

Les Géants 

Mutations |  Elfes |  Farfadets |  Géant |  Humains |  Mystics |  Nains |  Orcs  ]

Histoire des Géants

 

GeantLes créatures sur lesquelles les effets des mutations sont les plus spectaculaires sont les géants. Les plus grands d’entre eux mesurent deux fois la taille d’un humain de stature moyenne. Ils ont la peau dure au sens propre comme au sens figuré, et leur force hors norme leur permet d’utiliser des armes dévastatrices.
Ils forment donc de redoutables combattants, quoique un peu lents. Ils sont intrépides sur le champs de bataille, à moins de sentir que la situation est désespérée, et leur stature est si impressionnante que leurs ennemis sont facilement gagnés par la peur.
Les géants sont des êtres assez rustiques qui n’apprécient pas vraiment la vie sédentaire, marginalisés par leur taille ils ne sont pas adaptés à la civilisation, avant l’avènement d’Atlantis rares étaient les logis bâtis aux normes des géants. Leur faible capacité à communiquer, au regard de leur langage rudimentaire et de leur caractère un peu impulsif, favorise aussi leur rejet par les civilisations plus raffinées comme les elfes et les humains, ou même les nains.
On trouve donc les géants le plus souvent dans la nature, où ils vivent en petits groupes dans des habitations provisoires habilement montées, ou dans des grottes.
Cependant il existe des exemples de géants érudits qui on su prouver que c’est d’abord parce qu’ils sont écartés de la civilisation par les autres qu’ils sont si peu intégrés.

D’un point de vue culturel ils possèdent la faculté particulière, grâce à leur corpulence, de se faire entendre à des lieues à la ronde lorsque ils se forment en chorale. Les chants des géants sont l’une des plus émouvantes manifestation qui soit. Ils se regroupent sur une colline et peuvent se relayer pendant plusieurs jours pour livrer un répertoire ou se mêlent ballades, complaintes, et chants guerriers qui mélangent la mythologie pré-apocalyptique avec leurs récents exploits. Il est fréquent que les temples utilisent leurs dons pour les multiples cérémonies qui peuvent exister, leur voix produit sur les fidèles des effets parfois surprenants.
D’une certaine manière, ces grands êtres incarnent la sensibilité. Il faut noter également que, comme celle des orques leur population est assez clairsemée par rapports à celles des autres communautés. Les mutations ont aussi crée des déséquilibres démographiques qui peuvent influer les relations entre leurs différentes victimes. Déséquilibre qui, sans doute, n’est pas à l’avantage de la population géante.

 

Un géant parmi les autres : Sandao

 

Sandao, le héros de la montagne

Sandao est le plus grand guerrier géant connu sur Atlantis, le massif qui borde l’arène principale porte son nom. Selon la légende, il aurait sauvé un convoi de ses congénères d’une embuscade de hors-la-loi gobelins en attirant l’attention sur lui avec comme charge son dos tout l’or et le Mithril que le groupe possédait. Poursuivi par les agresseurs alors que le convoi se précipitait vers le temple de Mohja, il fut acculé dans les montagnes après une longue poursuite. Les bandits gobelins étaient plusieurs dizaines, mais comme Sandao était rapide, il pouvait s’arranger pour n’être rejoint que par un faible nombre d’entre eux de temps en temps et les exécuter rapidement. Il grimpait, se cachait, frappait, et repartait en chantant son propre trépas ; sa propre légende.
Sa famille et ses amis qui occupaient le convoi qui filait vers son salut pouvait entendre sa voix à des lieues et des lieues tant elle faisait vibrer l’atmosphère de ce massif inerte et froid qui surplombait Atlantis. Parfois les chants se muaient en sanglot, d’en bas les autres géants pouvaient sentir par empathie le froid qui l’engourdissait et le mordait. Mais Sandao avait beau grimper, les gobelins, fous de rage, le poursuivirent sans relâche. Néanmoins ce fut à leur dépend, très peu d’entre eux survécurent, c’est du récit des rares gobelins survivants que nous furent transmis le récit d’une bataille qui fut un désastre pour eux.
Si vous en avez le courage, vous pouvez, au prix d’un efforts colossal, aller voir Sandao prisonnier dans la glace, à l’un des points les plus hauts et les plus froids du Massif. Dans les neiges éternelles, ou l’on respire plus de Mithril que d’air… Sandao est assis comme un roi sur son trône, aucun de ceux qui sont allés le voir n’a vu la moindre trace de blessure sur son corps frigorifié et congelé. Les brigands n’ont même pas réussi à le toucher.
Quant à l’appât que Sandao a transporté pour égarer ses poursuivants, nul ne sait ce qu’il en est advenu.