7 joueurs connectés.
annuaire gratuit

Valid XHTML 1.0 Transitional

Atlantis Ultima

 

RLyeh 

Retour |  Atlantis |   |  R'lyeh |  Ys / Cité Soutair / Arêne  ]
R'Lyeh
  1. Résumé

  2. Son Histoire

I - Resume

 

Surnom : La Sombre
Système : Anarchie
Nom des habitants : R'Lyehien et R'Lyehienne


La zone d'influence de R'Lyeh se situe au sud de l'île. C'est un territoire au sol terreux et désertique qu'un grand volcan semble surveiller

R'Lyeh a connu bien des régimes ces dernières années, de la dictature du Sombre Ordonnateur à l'Empire des Morts en passant par les Républiques du Peuple, mais aucun n'a survécu au grand cataclysme qui a frappé la contrée entre 2172 et 2174. Aujourd'hui, R'lyeh est divisé entre communautés de survivants rivalisant d'ingéniosité pour assurer leur survie. Pourtant, un nom semble émerger parmi les cendres de R'lyeh, celui de l'Initiative Renaissance, un groupe de rescapés bien déterminés à reconstruire le pays.


L'Initiative serait soutenue par les trois grands ordres ayant encore un semblant de pouvoir dans la contrée et représentant ses valeurs: la technologie via l'Institut, la foi via les Clergés du Pentacle et les arcanes sombres via la Cabale.


Faute d'état et de forces de police, R'lyeh est une zone dangereuse oĂą le plus fort ou le plus rusé peut arriver à imposer sa loi.


Dans les décombres de la catastrophe, de nombreuses ruines et infrastructures du glorieux passé industriel du pays subsistent car contrairement à ce qui fut établi dans les autres régions de l’île, ici aucun décret n'interdisait les constructions modernes ni l'utilisation d'armes contemporaines.

  R'Lyeh
 

II - Son Histoire

 

Lorsque l'astéroĂŻde percuta notre planète en 2070, le monde en fut à jamais changé. Il fallut attendre une vingtaine d'années pour qu'une expédition multinationale soit envoyée dans la zone du crash de l'astéroĂŻde oĂą désormais une île avait fait son apparition. Les équipes de scientifiques examinèrent cette île et firent de nombreuses découvertes. Leur exploration les menèrent à une gigantesque grotte dont les immenses murs étaient recouverts d'inscriptions qui révélèrent une prophétie et l'histoire d'un peuple disparu.


Plusieurs états décidèrent de financer l'installation d'une colonie scientifique internationale. C'est ainsi qu'en 2102, fut fondée AnashaĂŻ, première colonie de l'île. Ce nom, AnashaĂŻ, était la traduction d'une inscription prophétique trouvée dans la grotte mystérieuse signifiant "Nouveau monde". Des bĂ‚timents modernes, des laboratoires et des infrastructures furent mis en place. La colonie fut placée sous l'autorité d'un conseil composé des nombreux responsables scientifiques. Les colons commencèrent à arriver massivement sur l'île. Les groupes de scientifiques étudièrent les phénomènes de l'île et firent de nombreuses découvertes, comme le mithril et ses effets de mutation sur les individus ou les portails de téléportation. C'est en 2113 qu'une gigantesque arène fut découverte. Après cette découverte fut signé le "Traité de l'Atlantide". Celui-ci annonÇait la neutralité de l'Atlantide et mit fin aux revendications de groupes étrangers sur les richesses de l'île. De nouveaux projets furent lancés afin de peupler l'île et de désengorger AnashaĂŻ. On vit ainsi la fondation de nouvelles colonies en région tempérée et au nord-est, dans la région neigeuse.


Quelques années plus tard, de grandes manifestations eurent lieu pour l'indépendance de l'ile, et c'est en 2122 qu'AnashaĂŻ proclama son indépendance après des mois de troubles intérieurs. Une Constitution fut votée par le Conseil d'AnashaĂŻ, qui mit en place une démocratie populaire. Les premières élections permirent de former un conseil d'élus qui militait pour une nation de paix. Il entendait faire coexister les adeptes de la magie et ceux du recouvrement de la technologie et créer un havre de paix pour les différentes religions. Puis, l'île subit de plein fouet de tragiques catastrophes climatiques. Les désastres engendrèrent des troubles politiques. C'est dans ce contexte que fut élu Jaroslav Sinsky en 2134. Bénéficiant du soutien de la communauté scientifique, ce dernier sut utiliser les catastrophes comme terreau pour sa politique, prĂ´nant un retour à l'excellence technologique d'AnashaĂŻ et mettant en place un programme ambitieux d'urbanisation des colonies. Le progrès scientifique fut encouragé par de généreuses subventions aux dépens des communautés magiques et religieuses. En 2136 eurent lieu les premières manifestations de communautés de croyants et de mouvements écologistes qui se rebellèrent ouvertement contre la nouvelle politique. Après une série de troubles, la première colonie atteignit le stade de l'implosion. Refusant la politique du Progrès, nombreux furent ceux qui partirent aux quatre coins de l'Atlandide pour se construire une nouvelle vie. Progressivement, de nouveaux villages se créèrent et demandèrent leur indépendance vis-à-vis d'AnashaĂŻ.


Jaroslav Sinsky fut néanmoins réélu et son cheval de bataille fut la lutte contre les monothéistes, usant du stock d'armes modernes de l'ancienne colonie pour les traquer, et réussissant à exterminer les plus grandes poches de résistance. Ce premier succès lui permit d'affermir son pouvoir. L'île était un havre qu'il fallait jalousement préserver. Jaroslav décida donc de bĂ‚tir un ďż˝tat industriel, oĂą la science serait maîtresse de toute chose, après lui. C'est à cette époque qu'il se fit appeler Grand Ordonnateur. Peu à peu, l'usage de son ancien nom fut interdit, et sa politique se fit de plus en plus autoritaire. Les communautés de mages furent jugées potentiellement dangereuses pour l'avenir de la colonie. Ce qui poussa des groupes de magiciens à quitter AnashaĂŻ pour rejoindre les autres colonies.


Quand des tremblements de terre et un raz-de-marée ravagèrent la colonie et qu'une grande partie du matériel technologique fut perdue, le Grand Ordonnateur fit migrer ses fidèles vers le sud pour fonder une nouvelle colonie sous le nom de "R'lyeh" dont les frontières s'étendraient sur l'intégralité de la péninsule sud de l'Atlantide. Il comptait écraser dans le sang ceux qui s'opposaient à ses conquĂŞtes, y compris les colonies indépendantes implantées sur les cĂ´tes.


Les Mages Noirs, cabale de mages menée par la puissante Lyu Zenpachi, s'opposèrent au régime et aux Sentinelles du Progrès, l'armée d'élite du Grand Ordonnateur. Les Sentinelles acculèrent lentement les sorciers, les forÇant à se replier dans les cavernes du volcan. Une grande irruption volcanique tua un grand nombre d'entre eux dans ce qu'on appela la "Nuit des Cendres". Les derniers survivants furent tués ou se rallièrent aux forces du Grand Ordonnateur, comme Lyu Zenpachi.


Après avoir écrasé toute forme de résistance, le Grand Ordonnateur entreprit une politique de développement rapide de R'lyeh sous l'impulsion d'une industrialisation forcée. Le Grand Ordonnateur devint le " Sombre Ordonnateur ". Son pouvoir se fit plus arbitraire, pour devenir une terrible dictature. Ce fut le début de la "Politique du Progrès", une doctrine de développement et d'ascension sociale par le mérite et la dévotion envers le leader suprĂŞme. Plusieurs années après la fin des révoltes et des conquĂŞtes, la dictature du Sombre Ordonnateur connut de nouveau des conflits avec des factions religieuses extrémistes. Les forces armées les réprimèrent, ce qui intensifia la dispersion des croyants du nouveau panthéon à travers l'île. Les intrigues et les complots fourmillèrent toujours autant en R'lyeh, la "Doctrine du Progrès" se radicalisa davantage, muselant toute voix contestataire, faisant disparaître les opposants traqués par les "Ombres Silencieuses", le bras armé secret du Sombre Ordonnateur. En l'absence d'opposants affirmés, le dictateur sombra dans la paranoĂŻa, redoutant l'émergence de nouveaux réfractaires et les intrigues de ses propres subalternes. Réduisant ses apparitions en public, il décida de se faire insaisissable et de réduire la direction du pays à un étroit cercle de proches dont les figures les plus éminentes furent Boudewin, Maitre des ombres silencieuses et Kiltey, sa Porte Parole. Le Sombre Ordonnateur continua à diriger le pays dans l'ombre et le secret, maintenant le pays sous sa coupe par l'usage de la peur et de l'oppression.


Les tensions avec la théocratie d'Atlantis devenaient de plus en plus problématiques, les attentats de part et d'autre de la frontière provoquaient de vives contestations parmi les peuples des deux contrées. Jusqu'au jour oĂą une suite d'atteintes réciproques à la souveraineté des deux contrées provoqua une spirale de violence qui aboutit en 2165 à la déclaration de guerre entre Atlantis et R'lyeh. Ce conflit fut l'un des plus long et le plus sanglant de cette dernière décennie. C'est dans ce contexte que R'lyeh, Atlantis et MĂ» subirent des attaques de troupes continentales souhaitant profiter que les forces des contrées étaient monopolisés ailleurs pour prendre le pouvoir sur ces pays. La toute puissante corporation internationale "Cap Millenium" envoya sa filiale mercenaire, la SilverStrike prendre pied en R'lyeh, et les batailles opposant la Sombre Armée de R'lyeh et les mercenaires assistés de robots de combat de la SilverStrike furent particulièrement rudes. La "Guerre de l'Arène" fut ainsi interrompue afin que chacun puisse repousser les envahisseurs continentaux sur ses terres, un cessez le feu de circonstance. Mais le sang versé ne le fut pas en vain. A la suite de ce conflit, les contrées de l'Atlantide parvinrent à un accord pour retrouver une harmonie et éviter qu'une puissance étrangère puisse de nouveau profiter de leurs désunion. La zone de l'arène devint autonome aux prix d'un sacrifice de R'lyeh et d'Atlantis, qui cédèrent chacune une part de leur territoire pour créer cette zone neutre tampon.


La paix revenue, R'lyeh concentra ses efforts sur de nouveaux projets industriels et de recherches pour développer son influence. Mais cette paix ne devait ĂŞtre que de courte durée car, déjà, des factions contestataires se dévoilaient pour renverser le pouvoir. L'autorité suprĂŞme de R'lyeh ne parvenait plus à contrĂ´ler le peuple et le nombre de mécontents augmentait chaque jour. Et c'est durant l'hiver 2167 que se déclencha la révolution r'lyehienne. D'abord circonscrite à un réseau de cellules de résistants cachés dans les cités-ruches, elle sue se fédérer sous l'impulsion du Front de Libération de R'lyeh, et organiser une résistance efficace au régime, capable de le faire vaciller d'abord par les mots, puis par les armes. La Révolution, d'abord contenue dans les sierras et les cités-ruches, se propagea dans toute la contrée. Les factions de résistants prirent l'avantage sur les loyalistes, poussant certains cultes et une cabale de sorciers à rallier leur cause contre le tyran. La Résistance annonÇa au peuple que le Sombre Ordonnateur n'était plus qu'un homme malade, et que la Porte Parole Kiltey et Boudewin, le Maître des Ombres Silencieuses, gouvernaient le pays par truchement et mascarade. Après plusieurs mois de conflit et de lutte, les Forces armées révolutionnaires prirent le contrĂ´le du pays en libérant les cités-ruches et les usines, ralliant les ouvriers à la cause. Le Sombre Ordonnateur fut assassiné par les Mages de l'Ombre par l'entremise d'un rituel, Kiltey pris la fuite, et Boudewin fut tué par les Templiers de Hunhau. La Résistance proclama la nouvelle constitution et des élections démocratiques purent enfin ĂŞtre organisées en R'lyeh, avec la fin du règne et de l'oppression de Sinsky. La République fut proclamée, ouvrant une nouvelle ère sous la conduite du Premier Tribun, Hanni Pasha, et du Conseil Révolutionnaire.


Période post-guerre civile et république fédérale


Le rêve de liberté et d’égalité porté par la révolution est cependant bien vite soufflé par le retour à la réalité. La perte de l’ennemi commun révèle la disparité dans les aspirations des groupes ayant ralliés le camp rebelle est tel que les alliés d’hier deviennent les opposants d’aujourd’hui. Chaque faction tente de contròler ce qu’elle considère lui revenir de droit à la suite des combats. Autant dire que les appétits sont immenses et R’lyeh trop petite pour contenter les ambitions de chacun. Le sommet des tensions intervient quand la Cabale tente de créer la Garde Noire, une milice de volontaires asservis dont les mages comptent donner l’usage à la République, du moins officiellement. Nombreux sont ceux qui craignent que cela constitue le premier pas vers l’accession au pouvoir des Mages de l’Ombre. Constatant l’échec de son utopie moins d’un an après la fin de la guerre civile, Hanni Pasha jette l’éponge, écĹ“uré. De nouvelles élections sont organisées.


Celles-ci voient l’arrivée au pouvoir d’une autre figure majeure de l’ancienne rébellion, le Mage de Fer, Batlus Jaran. Ce dernier remporte la faveur des habitants de R’lyeh gràce à un programme axé sur un pouvoir exécutif fort, composé d’un Triumvirat dirigé par le Chancelier. Répondant aux désirs d’émancipation des différents ordres composants le pays, le Chancelier décrète la création des Protectorats, portion de territoire doté d’une certaine autonomie dans la conduite des affaires locales. L’Institut National du Progrès gagne ainsi le contròle d’une grande portion de terre au nord du territoire où elle peut mener librement ses expériences ainsi qu’une concession sur le port industriel de R’lyeh. La Cabale récupère les terres entourant la Tour Noire ainsi que l’île d’Alcatraz. Le Temple d’HunHau prend le contròle de la région entourant son Temple ainsi que du Volcan, lieu de culte important pour les fervents du Massacreur. Les templiers de MacLord et de Morgor ont droit aussi à leur petit bout de territoire. L’armée, la police, la justice, la gestion des infrastructures et des industries ainsi que les cités ruches restent sous le contròle de l’état. La république fédérale de R’lyeh est née.


En octobre 2169, le Chancelier revient d’un voyage au sein de la Magiocratie de Singapour. Alors que quelques R'lyehiens sont venus l'accueillir au port, il est la cible de ce qui semble être un attentat. Le Mage de Fer est extrait magiquement de l'auberge dans laquelle il s’était retranché pour se retrouver à la Tour des Mages de l'Ombre où il est plongé dans un coma étrange. Dans le même temps, la Garde Fédérale parvient au port et en menant l'enquête découvre où se trouve réellement Batlus Jaran. Le Licteur qui dirige la Garde Fédérale décide d'une fouille de la Tour, suspectant les mages de retenir le Chancelier contre son gré. Les Mages refusent l'entrée de leur tour et des affrontements éclatent à la défaveur de la Garde Fédérale qui perd notamment dans les combats son Licteur et son Capitaine. Les brigades révolutionnaires quittent alors la Garde Fédérale, laissant R'lyeh sans autorité. Les Templiers d’HunHau démarrent une guerre larvée face à la Cabale car le Licteur était un fervent du Massacreur. Les Cités-ruches sont en proie à une nouvelle période d’agitation.


L'INP récupère le corps du Chancelier et prend contact avec les contrées voisines pour demander de l’aide. C’est finalement Midgard qui acceptera de porter assistance à la Sombre via l’envoi d’une délégation composée de prêtres de Lucco dont l’objectif est de tenter de contacter l'esprit de Batlus Jaran par le biais des rêves. Quand Batlus Jaran finit par réapparaĂ®tre, c’est en compagnie de John Hog, un ancien militaire de la Sombre Armée devenu mercenaire. L'homme intègre la Garde Fédérale, tandis que le Chancelier reprend ses fonctions. Les institutions sont renouvelées et l’ordre des Sentinelles, dont le nom évoque les prémices lointains de la Sombre Armée de R'lyeh, qui réunit le tribunal et la garde fédérale, est refondé.


Dans les mois qui suivent, de nombreuses catastrophes naturelles frappent Rl’yeh. Un tsunami dévaste l’île d’Alcatraz. La faille volcanique au nord du pays devient particulièrement active, ce qui n’est rien comparé au réveil du volcan qui suit quelques semaines plus tard. De plus en plus d’apparitions de démons sont rapportés autour de ces phénomènes inquiétants. Il faudra la mobilisation de l’ensemble des forces vives de la Sombre pour éviter de justesse un cataclysme mystique capable de détruire le pays.


En juin 2170, la succession des crises mène à un constat cinglant : R’lyeh est en faillite. Les caisses de l’état sont vides et plus aucun projet d’envergure ne peut être mené. Les capitaux de certaines industries du pays sont ouverts à des puissances étrangères afin de pouvoir continuer à fonctionner. Le pays est plongé dans le marasme. Les protectorats disparaissent les uns après les autres. On parle de taxer lourdement ceux qui arrivent à survivre. Batlus Jaran finit par quitter ses fonctions. Il sera remplacé par son allié et ami, John Hog. Les seules lueurs d’espoir viennent d’actions et de célébrations religieuses telles que le fait d’avoir orné la frontière r'lyehienne de têtes de dragons ou la fête du dragon organisé en juillet 2172 par le Temple d’HunHau.


Cataclysme et période actuelle

Le mois suivant, une expédition part à bord du Gaia vers l’île d’Ys avec à son bord de nombreuses figures notables du pays mais aussi quelques invités des contrées voisines. Quand le navire effectue son voyage retour en octobre 2172, il est pris dans une tempête qui le pousse vers le MaĂ«lstrom. Dans un effort désespéré pour sauver les occupants, un rituel magique est mené en R’lyeh qui provoquera le début de la fin pour la contrée. La Grande Dégénérescence Magique commence. La magie devient impossible à utiliser sans souffrir de douloureux contrecoups. Des entités venues d’ailleurs se servent du pays comme d’un terrain de jeu pour leur guerre intestine, à moins que ce ne soit les individus qui se lient à ces entités qui ne se servent de la puissance acquise par ce biais pour réaliser leurs ambitions les plus folles… Ainsi, Rl’yeh tombe momentanément sous le joug des mort-vivants réalisant le rêve des adeptes de Morgor. Des catastrophes naturelles en série ravagent également certaines zones du pays. Près de 90% de la population meurt durant cette période. Le reste vit dans des camps de réfugiés installés principalement sur les terres de l’Arène ainsi qu’en Mû. Une poignée de résistants continuent de lutter dans la Sombre et parviennent finalement à triompher, on ne sait trop comment, en février 2174.


Dans les mois qui suivent, une fraction seulement des réfugiés rentrent sur leurs terres pour reconstruire ce qui peut l’être. R'lyeh est divisé entre communautés de survivants rivalisant d'ingéniosité pour assurer leur survie. Faute d'état et de forces de police, R'lyeh est une zone dangereuse où le plus fort ou le plus rusé peut arriver à imposer sa loi.


Le cataclysme a toutefois permis de révéler des secrets enfouis depuis des décennies. On parle qu’une expédition dans un complexe souterrain de l’époque du Sombre Ordonnateur aurait ramené un cyborg doté d’une intelligence artificielle.


En août 2174, un nom semble émerger parmi les cendres de R'lyeh, celui de l'Initiative Renaissance, un groupe de rescapés bien déterminés à reconstruire le pays. L'Initiative serait soutenue par les trois grands ordres ayant encore un semblant de pouvoir dans la contrée et représentant ses valeurs: la technologie via l'Institut, la foi via les Clergés du Pentacle et les arcanes sombres via la Cabale.

Serait-ce l’éclaircie attendue en ces temps troublés ou le chant du cygne de R’lyeh ?


Ă€ vous de le déterminer !