Lucco

 

LUCCO - Dieu des rêves

Domaines : Rêves, Songes, Imagination, Culture, Méditation
Symboles : pas de représentation symbolique.
Relique connue :

Aucune, mais l’idée de Lucco est souvent associée aux objets de rituels qui permettent de le rejoindre tels que les calumets, ou les récipients qui accueillent les décoctions mystiques.

Culte :

Pas vraiment de règle là encore, les codes sont stricts certes, mais aussi nombreux que les objectifs à atteindre, le savoir spirituel le concernant se transmet oralement le plus souvent. Toutefois, certains livres sont très prisés. Les adeptes de Lucco préfèrent naturellement la nuit pour entrer en communication avec lui.

Prière :

Prière personnelle : permet une récupération de la mana améliorée de 10 + N% pendant 23 + marge de réussite Heures.
Prière sur aurtui : donne 1 + N/6 en méditation et divination pendant 23 + (marge de réussite)/2 heures

 

Description

 

Il incarne l’ouverture d’esprit qui mène à la compréhension de la vérité par des chemins détournés. Il n’existe pas de représentation symbolique à son effigie. Une prière à Lucco mène toujours à un endroit différent, en passant par des chemins multiples. Autant d’endroits, autant de visages qu’il peut arborer.

Tant dans les rêves où l’esprit chemine, que par les moyens employés pour méditer (sommeil, drogue, magie, concentration, respiration, rituels…) c’est à dire tant dans la réalité que dans le monde de l’illusion, rien n’est exclu pour le rejoindre. Il reste cependant inaccessible au commun des mortels.

Dieu pour les individus (même si certaines sectes se groupent pour faire appel à lui) il est le dieu de l’individuation par excellence, idéal pour ceux qui cherchent à comprendre leur place dans l’univers par l’introspection.
Il est aussi le plus neutre des dieux car ses réalités n’ont d’emprise ici-bas que si l’on cherche à y accéder, et ce que l’on trouve en Lucco dépend avant tout de ce qu’on y apporte soi-même.

 

Relations avec les autres dieux

 

Maclord, dieu du chaos, l’apprécie parce que les diverses interprétations que peuvent susciter ses messages peuvent parvenir aux meilleurs comme aux pires résultats. Ce qui confère à l'univers une agitation chaotique née de la torpeur et de la rêverie. On ne prie donc pas Lucco à la légère et les nombreux rites d’initiation qui le concernent sont très codés.

Sinon Lucco est apprécié de l’ensemble des dieux car sans lui, ou plutôt sans l’infinité de dimensions qu’il habite, le monde serait trop monotone pour des immortels. Le dieu des rêves joue donc un rôle important dans le fragile équilibre universel. Il canalise l’humeur des dieux, et en même temps il multiplie d’autant leurs pouvoirs, ce qui sera peut être fatal un jour au monde. Ce pouvoir que possède Lucco rend toutefois Lina un peu envieuse, et insulte un peu le pragmatisme de Galladur et de Cadmaëlle. Morgor, quant à lui, est complètement hermétique aux talents oniriques de Lucco.

 

Relations avec les autres dieux

 

Parmi les créatures, ce sont naturellement les êtres inventifs comme les gnomes et surtout les créations vivantes surnaturelles telles que les sylphes ou les mystics qui l’apprécient le plus. Les nains et les humains, plus terre à terre, sont plus rares à l’adorer. Mais en définitive tous le monde peut accéder à Lucco à condition d’être capable d’en supporter les difficultés.

 

Classes privilégiées

 

Les prêtres, quel que soit leur dieu favoris, ont pour la plupart fait connaissance avec le culte de Lucco au cours de leur apprentissage. Car il permet par essence de mieux comprendre la spiritualité en général. Et si la difficulté à poursuivre dans sa voie invite bon nombre d’entre eux à y renoncer, aucun prêtre ne peut oublier le peu d’enseignement qu’il a pu recueillir du dieu des illusions.

Les moines sont bien entendu, eux aussi très sensibles à la discipline requise par le dieu de la méditation. Parmi les combattants purs, les berserkers, qui savent se plonger dans une transe particulière, peuvent employer des techniques préconisées par les prêtres de Lucco.