Vaalaos

 

VAALAOS - le Dieu dragon

Domaines : Force, Discernement, Droiture, Fécondité
Symboles : Une cible avec une flèche en son centre / Un œuf.
Culte temporel :

Fête annuel (fête de la fécondité). + éventuellement une grande fête tous les 12 ans (restes du calendrier chinois).

Relique connue :

Il existe un œuf de dinosaure énorme trouvé dans une caverne d’Atlantis et qui n’a jamais éclot. Des représentations multiples de cet œuf existent (sculptures de toutes tailles, architecture…).

Prière :

Prière personnelle : donne 1 + N/8 en DEG pour 23 + marge de réussite Heures.
Prière sur aurtui : donne un bonus de 1 + N/6 en Observation et Coups puissants au bénéficiare pendant 23 + (marge de réussite/2) heures.

 

Description

 

Il peut être apprécié de certains athées lui aussi, car sa figure (le dragon) le rattache à une mémoire collective rassurante et encore vivace, surtout du coté de l’ancienne Asie.

Vaalaos est une force destructrice mais il symbolise également le discernement, la sûreté dans le choix, on ne fait appel à lui que si l’on est capable d’en maîtriser les conséquences.

Il est l’agressivité maîtrisée canalisée et dirigée.

Vaalaos enseigne à ses disciples qu’il faut apprendre à battre de ses lourdes ailes et à se déplacer dans les airs avant de cracher du feu et de se servir des griffes et des crocs. La plus puissante des armes est dangereuse aux mains d’un insensé. C’est une divinité casanière et possessive, sa réaction peut être terrible si il sent que son nid est en danger. Il est parfois regardé aussi comme le dieu de la fécondité, de la fertilité qui aboutit à la perfection (forme ovoïde) au pris d’une lente maturation et d’un long travail.

Les races qui vivent en autarcie tels que les nains les gnomes ou les elfes savent l’apprécier, ainsi que les solitaires qui vivent de discipline et de frugalité comme les moines. Il est par contre beaucoup moins prié par les nomades et les aventuriers.

Il est proche de Bérénice par la crainte que suscite son intransigeance et par sa sagesse. Il apprécie naturellement le dieu des nains pour son coté laborieux bien qu’il en critique les excès. Il demande souvent à Thaors de le soutenir pour protéger son nid. Il est réservé dans ses sentiments envers héléna qui est adulée des adolescents juvéniles et insouciants. Il se méfie de Lucco et de Lina qu’il juge irresponsables et irréalistes.

Il déteste tous les dieux mauvais et plus particulièrement ceux qui sont portés sur la destruction tels Zorg et HunHau.